Moxibustion Mongole ou Hor me

Tiré d'un manuel de médecine chinoise et pratiqué en Mongolie avant d'être introduit au Tibet par le maître Bön Sherab Miwoche (1999-1917 av. J.C.), le Hor Gyi Me Tsa (="introduire de la chaleur sur les canaux") est une technique de moxibustion douce destinée à apaiser les troubles de l'humeur vent (Rlung). Dans les traditions mongoles, des bandes de feutre de laine étaient chauffées et vieillies au soleil pour ensuite être trempées dans un bain d'huile chaude enrichie d'un macérat d'épices et d'herbes fraîches ou sèches. Le tout était appliqué sur les zones "froides" du corps où les désordres énergétiques se manifestaient. Ce remède aux vertus médicinales incontestables constituait alors la panacée universelle.

 

Repris par la tradition tibétaine, le Hor Me apparaît dans le Gyu Shi (tantra final qui recueille les premiers écrits de médecine tibétaine), où il y est décrit. Dans l'arbre de la médecine tibétaine, il fait partie des thérapies externes, au même titre que les pierres chaudes, les ventouses en cuivre et la saignée.

Si les feutres de laine étaient encore utilisés, la pratique a évolué vers l'utilisation de pochons de coton non traité. Aujourd'hui encore, c'est cette tradition qui perdure et qui est transmise au sein de l'Ecole internationale de Médecine tibétaine Sorig Khang. 

 

Les herbes et les épices sont broyés au mortier ou dans un moulin à moudre, puis mélangés pour être assemblés dans un carré de tissu rouge ou écru, fermé hermétiquement par un fil de laine ou de coton rouge. Le pochon peut ensuite être trempé dans l'huile de sésame chaude et appliqué sur les points énergétiques appropriés ou le long des méridiens. L'apport de chaleur ainsi introduit dans le corps permet de réguler les désordres liés à l'humeur de nature froide Rlung, en procurant apaisement, calme, sérénité, détente.

 

Les indications du Hor Me sont les suivantes :

 

-cogitations incessantes, trop-plein de pensées, encombrement mental

-convalescence

-pendant la grossesse, l'accouchement et le post-partum

-après une hémorragie

-cancer (très bon accompagnement pendant les chimio- et radiothérapies)

-évanouissements

-chocs émotionnels, traumas

-tristesse, dépression, angoisse, anxiété

-grande fatigue, épuisement

-insomnies

-agitation, palpitations

-tremblements

-rigidité du corps

-douleurs articulaires

-déviations de la colonne

-avant un examen

-accompagnement du deuil

 

Le Hor Me ne présente aucune contre-indication et peut être pratiqué aussi souvent que la personne le souhaite. Il est adapté à tous les âges de la vie et offre un accompagnement de choix pour les personnes âgées.